Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 12:12

Je suis allée me baigner dans ma piscine et j’ai vu au fond du bassin une écrevisse noire. Je la pensais morte mais ses pattes se sont misent à se mouvoir légèrement. Je me suis reculée en m’écriant « Elle n’est pas morte !». Et ma mère à répondu « Mais non, c’est toi qui fait bouger l’eau ». Elle tente de la récupérer avec une épuisette, l’écrivisse a vivement nagé vers moi…Je me suis enfuie en hurlant.

Ma mère y a vu un signe.

Le lendemain j’ai pensé à la lame la lune du tarot de Marseille qui représente l’imagination, l’intuition, la fécondité. La lune est féminine, lorsqu’elle est pleine, elle est une femme enceinte. Naître de la lune peut-être métaphorique, comme la naissance d’un projet où la réalisation. Sur la lame il s’agit d’une éclipse, le visage lunaire passe devant le visage solaire. Sur la carte on ne voit plus qu’un croissant solaire. Deux chiens sous la lune(celui de gauche est bleu, celui de droite est rouge), face à face qui semblent en osmose. Ils sont espiègles et joueurs. Si on observe attentivement la lame on voit une jarre entres leurs pattes avant. Ils semblent tout deux tenir la jarre qui recueille des gouttes d’eau lunaires. Derrières eux deux tour, une à droite, l’autre à gauche qui me rappelle les tours de La Rochelle. Ville de ma naissance. Un plan d’eau devant eux avec une écrevisse au fond de l’eau qui semble énorme. L’eau est comme un miroir déformant, un effet loupe.

Une écrevisse. Etrange symbole. Je consulte le dictionnaire des symboles de Jean Chevalier et Alain Cheerbrant. Je ne trouve pas le mot écrevisse mais je me souviens que sur certaines lames de la lune l’écrevisse est remplacée par un crabe. Voici ce que je lis sur le crabe« Le crabe , comme de nombreux autres animaux aquatiques, est lié paradoxalement aux myrtes de la sécheresse et de la lune(…)Le crabe est un symbole lunaire, dés l’antiquité classique, son image était associée à celle de la lune, de même que celle de l’écrevisse, figurant sur la lame lune du tarot, parce que ces animaux tout comme la lune, marchent soit en avant, soit en arrière »

J’écris beaucoup de nouvelles en ce moment où j’évoque la piscine et les bains de nuit. « Les étoiles brillaient de milles lueurs. Le ciel se mirait dans ma piscine bleue turquoise. », « Après le repas, nous étions seule, assise l’une contre l’autre, sur le rebord de la piscine, les pieds dans l’eau…Les mouvements de nos pieds palmées si blanc. Poissons polaire. Mes longs cheveux noirs ondulés, cascadaient mes frêles épaules, le bout trempé dans l’eau, se mouvant comme des algues. S’entortillant à la cheville de Stella. Un regard jaune dans le buisson. Un chien ? Un renard ? Surprise, nous sommes tombées dans l’eau, les deux lucioles qu’on a prit pour les yeux d’un animal se sont envolées. Eclats de rire. S’éclabousser…Puis s’étreindre. Dans l’eau l’apesanteur est semblable à celle de la lune. Nous nous sentions si légères. L’impression de flotter dans l’espace infini. Nos étoiles noyées dans l’eau. » Dans certaines légendes la lune n’est pas au ciel mais dans l’eau. Dans un roman que je lis Les corbeaux de la mi-automne, un enfant lampion à la main va à la fête de la licorne, au bord du chemin il fait une mauvaise rencontre, un jeune homme, il prêtant qu’il vient de la lune. Qu’il était avec la déesse lunaire Chang’e et son lapin apothicaire fabricant l’élixir de longue vie pour la déesse. Dans un pilât il broie les os des enfants, les crânes. Mais en cette période les enfants enlevées redescendent sur terre pour y revenir. L’adolescent dit au petit garçon que c’est un voyage extraordinaire. L’enfant naïf demande ce qu’il faut faire pour aller sur la lune. « C’est simple » lui répond le jeune homme, « Tu vois la lune dans le reflet de l’eau, il faut que tu plonges ». L’enfant s’enfonce dans l’eau froide du fleuve et plonge. Le voyage est long et il est en apnée, son corps lui hurle de remonter à la surface, mais le jeune homme lui plonge la tête dans l’eau et le maintien sous l’eau jusqu’à ce qu’il meurt. C’est ici que commence l’enquête.

Mon recueil de nouvelles se nomme « La demeure des chiens fantômes ». Pour moi les chiens symbolise les gardiens de la maison. La maison symbole de l’esprit et du corps. Les chiens sont gardiens de mon esprit, de mon âme et mon corps. Et ils représentent aussi Cerbère. Cela me fait penser à la lame la lune. Dans l’un de mes poèmes je les imagine gardien de la mort. Et l’éclipse est-ce un mauvais présage ? Le signe d’une catastrophe, d’un cataclysme ? Les anciens avaient peur de ce phénomène…Inspiré par la lame la lune, j’ai moi aussi dessiné les deux chiens bleus à côté d’une jeune fille, fée de la lune. Une estampe bleue clair, comme si elle était sous l’eau. A la bibliothèque j’ai emprunté un livre La lune, mystère et sortilège. Récemment c’était la pleine lune et j’avais du mal à dormir. Un phénomène rare s’est produit le 30 juin, c’était la première fois depuis 2000 ans que Jupiter et Venus étaient aussi proches! Ce qui est très favorable pour tout ce qui concerne aussi bien l'amour que les affaires... Lorsque je suis sortie dehors le ciel était clair et j’ai vu une étoile filante. Je me suis dit que mes vœux allaient se réaliser. L’eau qui baigne l’écrevisse est sans doute un liquide amniotique liée à la mère.

La présence d’eau est omniprésente dans mes écritures. L’eau est mon élément mais je suis du signe du bélier, signe de feu, ascendant balance signe d’air qui attise le feu. Et cheval en astrologie chinoise, signe de feu aussi. La noyade revient souvent dans mes écritures. Je ne me suis jamais noyée. Je parle souvent de double et de dédoublement. De sœurs jumelles. Une de mes ancêtres, une jeune fille, Marthe, s’est suicidée en se jetant dans un puits. J’ignore les vraies raisons de son acte et les circonstances. Mais cette jeune fille noyée semble refaire surface dans mes écrits, à l’eau de mes mots. Je ne pense pas me dédoubler car je suis une jeune femme assez singulière. Mais dans mes écris (é cris) elle crie. Marthe se manifeste en moi et appelle au secours. Je suis sensible et comme une éponge j’absorbe les énergies de ce drame. Ce secret de famille. Mais écrire est un exorcisme. Je me demande si je ne suis pas la réincarnation de Marthe. C’est un dédoublement. Si je regarde mon visage (comme dans mon texte La vouivre) au fond du puits c’est elle que je vais apercevoir dans le reflet. Je cherche mon identité, mes origines…Si mon corps se creuse, c’est pour mieux me trouver, comme un archéologue creuse la terre. Peut-être…

la lame lunaire (et l'ecrevisse)

Partager cet article

Repost 0
Published by fee-noire.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de fee-noire.over-blog.com
  • Le blog de fee-noire.over-blog.com
  • : Mon univers sombre et féérique...Je m'appelle Prisca Poiraudeau,une rêveuse gothique, je suis passionné d'art...
  • Contact

Recherche

Liens